Reunion sur la programmation des investissements des pays de l'ALG

Investissements de développement dans la région du Liptako-Gourma : Concertation pour une meilleure programmation

 

L’Autorité du Liptako-Gourma a organisé du 18 au 20 juillet 2016 à Ouagadougou, une rencontre sous régionale des experts en charge de la programmation des investissements dans les pays-membre de l’organisation.

 

                                           

Le Directeur Général de l’ALG, Monsieur OUA Saidou,                                    Une vue des participants à la rencontre

à l’ouverture des travaux de la rencontre sur la programmation

des investissements                           

 

          L’ALG a élaboré entre 2005 et 2007, grâce à un appui institutionnel de la Banque Africaine de Développement (BAD), douze (12) programmes dans quatre secteurs prioritaires et à fort potentiel pour l’ALG et ses Etats membres. Ces secteurs sont l’agropastoral, l’hydraulique pastorale, l’énergie et le transport rural.

L’ensemble des douze programmes, constituent le programme prioritaire d’actions (PPA) de l’ALG, pour la période 2010-2015. Son montant est estimé à plus de 233 milliards de F CFA. Parallèlement, l’ALG a réalisé d’autres études de faisabilité depuis 2011 et qui ont abouti à la formulation et à la validation de nouveaux programmes autres que ceux du PPA 2010-2015. Malheureusement, la mise en œuvre de l’ensemble de ces programmes, est suspendue à la mobilisation des ressources nécessaires alors que le processus d’élaboration a été très participatif, impliquant tous les acteurs concernés à savoir les Etats membres, les Organisations intergouvernementales (OIG) intervenant dans la zone et les bénéficiaires.

 

Comme cela apparait, le PPA de l’ALG, élaboré entre 2005 et 2007, soit depuis au moins neuf (9) ans, pour couvrir la période 2010-2015, n’a toujours pas connu de début d’exécution. Au delà de la période couverte qu’il faille réviser, il est nécessaire de s’assurer que les préoccupations ayant prévalu à la formulation des programmes sont toujours d’actualité et pertinentes.

C’est au regard de cette situation que la Direction Générale de la l’ALG, sur instruction de son Conseil des Ministres, a organisé du 18 au 20 juillet 2016, à Ouagadougou, la rencontre des Experts en charge de la programmation des Investissement de ses Etats membres. L’organisation de cette rencontre qui a bénéficié d’un appui financier de l’Ambassade de France au Burkina Faso, visait à informer les experts des Etats membres du portefeuille de programmes et projets de l’ALG en vue d’une appropriation; d’identifier les différents secteurs à forte potentialité socio-économique ; d’ actualiser le programme prioritaire d’actions 2010-2015 de l’ALG et de créer les conditions favorables pour la prise en compte des programmes et projets de l’ALG dans les priorités d’investissement des Etats membres.

 

Outre les Experts des Etats membres, évoluant dans les secteurs d’activités de l’ALG et dans la coordination des investissements publics, la rencontre a enregistré la participation du CILSS et de la GIZ.

Les objectifs assignés à la rencontre ont été atteints au regard des recommandations formulées. La rencontre a permis à l’ALG d’être rassurée quant à la pertinence de ses actions et surtout de leur contribution dans la mise en œuvre des politiques nationales de développement des pays membres. Les participants ont par conséquent proposé de reconduire le programme prioritaire d’actions de l’ALG pour la période 2017-2021. Le projet de PPA 2017-2012 sera soumis pour validation à la 53ème session ordinaire du Conseil des Ministres prévue avant la fin de l’année 2016.

Pour améliorer la prise en compte du PPA de l’ALG au moment de la programmation des investissements dans les Etats respectifs, l’ALG procédera dans les prochains jours, à une collecte de données complémentaires en vue d’actualiser ses fiches de programmes. Par ailleurs, elle veillera à ce que des points focaux soient désignés par domaine d’intervention pour faciliter l’appropriation de ses programmes.

A l’issue des travaux de la rencontre, le Directeur Général n’a pas caché sa satisfaction quant aux conclusions issues de cette réunion : « l’exercice auquel vous aviez été conviés et que vous avez mené à bon port, nous a permis de nous rassurer non seulement de la pertinence de nos interventions mais également de leur cohérence avec les priorités nationales de nos Etats membres ». Pour Monsieur OUA Saidou, cette rencontre marque le début d’un renforcement de la communication avec les Etats membres en vue d une meilleure appropriation des actions de l’ALG et partant du fait de sa visibilité


Monsieur OUA Saidou a adressé ses remerciements aux Experts des Etats membres pour leur participation active aux échanges. Il adresse également ses remerciements à l’Ambassade de France au Burkina Faso, dont le concours financier a facilité l’organisation de la rencontre.