Le Directeur Général de l’ALG, M. Saidou OUA a reçu ce jour lundi 20 mars 2017 au siège de l’ALG à Ouagadougou, le Général de Corps d’armée Didier BROUSSE, Directeur de la Coopération de Sécurité et de Défense au Ministère des Affaires Etrangères de

 

Une Poignée de mains ferme entre les deux Responsables comme pour sceller le renforcement futur de la collaboration entre l'ALG et la coopération  Française

 

La coopération entretenue depuis Février 2015 entre le Ministère des Affaires Etrangères et du développement international de la France et l’Autorité du Liptako-Gourma (ALG), à travers le projet d’Appui à la Coopération Transfrontalière au Sahel (ACTS) ainsi que les opportunités de renforcement de ce partenariat ont été les principaux sujets des échanges entre les deux responsables.

 

L’ACTS est un projet qui s’illustre par une approche novatrice alliant les deux facettes du continuum sécurité-développement et qui entend imprimer une nouvelle philosophie d’intervention et de coopération à travers de petits appuis solides et bien réfléchis dont l’impact multiplicateur peut créer des changements positifs au sein des communautés bénéficiaires. C’est le cas récemment avec le lancement, les 14 et 16 février 2017à Dori (au Burkina Faso) et Téra (au Niger) de cinq projets sélectionnés dans le cadre dudit projet pour un montant de plus de deux (200) cent millions de nos francs.

 

La seconde partie de l’entretien s’est appesanti sur les questions de sécurité et de défense d’autant qu’à l’occasion de leur deuxième Conférence extraordinaire tenue à Niamey le 24 janvier 2017, les Chefs d’Etat de l’ALG, conscients que les menaces sécuritaires transfrontalières constituent un frein au développement de leur sous région, sont convenus de renforcer leur solidarité, d’asseoir un mécanisme de coordination et de mutualiser leur moyens d’intervention dans le cadre de l’ALG. C’est dans cet esprit qu’ils ont décidé de créer, sous l’égide de l’ALG, la Force Multinationale de sécurisation du Liptako-Gourma (FMS/LG) pour assurer un contrôle effectif de leur espace commun.

 

Le Directeur de la coopération de Sécurité et de Défense a posé de nombreuses questions relatives à la création et au fonctionnement de cette nouvelle force qui viendra, avec La force Barkhane et la Force conjointe du G5, renforcer le dispositif de sécurité au Sahel. Le Directeur Général de l’ALG en a profité pour faire un bref résumé des principales conclusions de la 2ème Conférence des Chefs d’Etat de l’ALG, notamment l’élargissement du champ d’actions de l’Organisation sous régionale ainsi que la nouvelle mission à elle confiée. Les relations et liens à tisser entre les forces présentes dans le sahel et leurs besoins en aide logistique ont fait l’objet de discussions entre les deux responsables et leurs collaborateurs.

 

Pour finir le Général Didier Brousse a rappelé la disponibilité du Gouvernement français à poursuivre son appui à l’Autorité du Liptako-Gourma pour lui permettre de s’investir avec beaucoup plus d’efficacité dans ses nouvelles missions.

 

Le Directeur général de l’ALG a quant à lui remercié son hôte pour sa visite qui dénote le sentiment d’estime dans lequel les Autorités françaises tiennent l’ALG et lui a demandé de bien vouloir transmettre à ces autorités, en retour, sa gratitude ainsi que celles des populations de la région du Liptako-Gourma.

 

Le Directeur de la coopération de Sécurité et de Défense était accompagné au cours de cette visite à l’ALG par le Lieutenant-colonel LESUER, Officier géographique DCSD au Ministère français des Affaires Etrangères, du Colonel Yves-Nicolas DOSSER, Attaché de défense à l’Ambassade de France au Burkina et du Commissaire divisionnaire Isabelle BAERT, Attachée de sécurité intérieure à l’Ambassade de France au Burkina Faso.