organigramme

 

En rapport avec la mise en œuvre des projets, l’examen de ces textes permet de ressortir les points clés suivants :
 Un organe d’orientation :
o • la Conférence des Chefs d’Etats (CCE) qui se tient tous les trois ans,
 Un organe de décision :
o • le Conseil de Ministres (CM) qui se réunie annuellement
 Un organe d’exécution : la Direction générale, organe d’exécution des décisions prises par le Conseil des Ministres deux instances. La Direction générale comporte trois départements et un service clé pour la conduite des programmes et projets.

Les départements sont subdivisés en services ainsi qu’il suit :
• le département des infrastructures, des industries et des mines
• le département du développement rural
• le département des affaires administratives et financières
• le bureau central des études et projets


 le Département des Infrastructures, des Industries et des Mines (DIIM) en :
o • Service des infrastructures de transports et de télécommunications
o • Service de l’hydraulique et de l’énergie
o • Service de l’industrie et des mines

 le Département du Développement Rural (DDR), subdivisé en
o • Service de l’agriculture et de l’élevage
o • Service de l’environnement et de la pêche

 le Département des Affaires Administratives et Financières (DAAF), en :
o • Service du personnel
o • Service de la comptabilité et du patrimoine
o • Service des affaires juridiques et du contentieux

 les Services rattachés à la Direction générale, sont
• le Bureau central des études et projets (BCEP)
• l’Audit interne
• le Service de la documentation, de l’information et des relations publiques (SDRIP)
• le Secrétariat particulier

 Un Correspondant National par Etat membre. Le correspondant national joue le rôle de « point focal », anime un « comité de suivi des activités de l’ALG » et suit les correspondances et dossiers de l’ALG. Il relève du Ministère de tutelle de l’ALG dans chaque Etat.