zones d'intervention

 

INFORMATIONS GENERALES SUR LA ZONE D’INTERVENTION DE L’ALG

 

Situation géographique : la Région du Liptako-Gourma est située à cheval sur les frontières communes du Burkina, du Mali et du Niger. La particularité de la région du Liptako-Gourma réside dans le fait qu’elle est constituée de zones particulièrement enclavées et des plus déshéritées des trois pays.

Superficie : 370 000 km2 (superficie du quadrilatère), sur une superficie de 2 751 300 Km2 pour les 3 pays. Dans l’exécution de certains projets, les actions de l’ALG peuvent s’étendre aux limites des circonscriptions administratives incluses seulement en partie dans la Région du Liptako-Gourma.

Milieu naturel et climat : Du Nord au Sud, la région du Liptako-Gourma se situe entre les isohyètes 150 à 900 mm de pluies par an. On assiste de plus en plus à un déplacement progressif des isohyètes vers le Sud par suite des changements climatiques. La tendance à la baisse de la pluviométrie constatée depuis les années de grande sécheresse (1970-1974 et 1984-1985) se traduit par une dégradation simultanée du milieu naturel marquée par la dégradation du couvert végétal, la dégradation prononcée de la fertilité des sols et la rareté des pâturages.

Circonscriptions administratives concernées :

- au Burkina, 8 Régions : Région du Centre (Ouagadougou), Région du Centre-Est (Tenkodogo), Région du Centre-Sud (Manga), Région du Centre-Nord (Kaya), Région de l’Est (Fada N’Gourma), Région du Plateau Central (Ziniaré) Région du Nord (Ouahigouya), Région du Sahel (Dori).

- au Mali : 4 Régions : 5e région (Mopti), 6e région (Tombouctou), 7e Région (Gao) et 8e Région (Kidal).

- au Niger : 2 Régions et une communauté urbaine : Région de Tillabéri (Tillabéri), Région de Dosso (Dosso) et Communauté Urbaine de Niamey.

Population : Environ 16 678 325 d’habitants (estimations 2006), sur une population de
38 475 931 d’habitants pour les 3 pays. La population de la Région du Liptako-Gourma est constituée de près de 80% de ruraux.

Principales activités : Agriculture, élevage, pêche et exploitation des ressources naturelles.

Ressources naturelles : la Région du Liptako-Gourma est traversée par le fleuve Niger sur une longueur de 1 400 Km (de Mopti, au Mali à Gaya au Niger). La réalisation des ouvrages à buts multiples de Taoussa, au Mali et de Kandadji, au Niger contribuera non seulement à la réduction des importations d’’hydrocarbures mais également au développement de l’ensemble de la Région (intensification de l’agriculture et de l’élevage, développement de la pêche et de l’aquaculture).

Dans le sous-secteur minier, la Région du Liptako-Gourma regorge d’importantes réserves potentiellement exploitables (manganèse, phosphate, calcaire à ciment, fer, gîtes aurifères…). D’une manière générale, ces ressources demeurent inexploitées à cause de leur situation géographique (à plus de 1 000 km de la mer), de l’inexistence de transport ferroviaire et du coût élevé de l’énergie.