Projets en cours

 Programme hydraulique du Liptako-Gourma volet Burkina: Projet d'aménagements hydro-agricoles du Liptako-Gourma, Phase III Extension (AHA/ALG IIIE).

En rappel, le Projet d'Aménagements Hydro- agricoles du Liptako-Gourma, Phase III Extension (AHA/ALG IIIE) est financé par la BOAD et le Gouvernement du Burkina pour un montant de 8 367 millions de FCFA pour une durée de 5 ans.

La clôture du projet initialement prévue en juin 2015 a été prolongée en 2016 afin de terminer les travaux déjà engagés.

Au titre de 2015, la programmation était de 1 755 460 000 FCFA. Au 30 septembre 2015 le taux d’exécution est de 47,62%, l’exécution globale du projet étant estimée à 85,5%.

A ce jour, les travaux restant à exécuter sont essentiellement les travaux du Barrage et aménagement du site de Gourgou (état d’avancement s’élève à 71,54%) et la réalisation de cinq aménagements simples de bas-fonds.

 

Tableau 2:Taux d'exécution physique des Barrages et aménagements par site du projet AHA/ALG III E au 30 septembre 2015

 Désignation

Taux d'exécution

Barrage et aménagement / Lalgaye  100,00%
Barrage et aménagement / Gourgou  71,54%
Barrage et aménagement / Ziou  100,00%
Barrage et aménagement / Gazandouré  100,00%

  

 Projet de construction de la route Bandiagara-Bankass-Koro-frontière du Burkina

Le projet est scindé en trois sections afin de prendre en compte les spécificités et les procédures de chaque Bailleurs de Fonds : Section Bandiagara-WO, section Wo-Bankass-Koro et la section Koro-Frontière du Burkina.

Etat d’avancement par section :

• Section Bandiagara-Wo: les travaux sont terminés en 2010.

• Section Wo-Bankass-Koro:

Le tronçon Wô-Bankass-Koro (91 Km) est cofinancé par la BOAD, la BIDC, l’UEMOA et le Budget National du Mali. Il est en cours de construction dans le cadre d’une convention de maîtrise d’ouvrage délégué avec l’AGETIPE-MALI.

L’ordre de Service de démarrage des prestations a été notifié le 24 septembre 2009 ; le démarrage des travaux le 16 novembre 2009.

Suite aux évènements sociopolitiques survenus au Mali en mars 2012, les travaux ont été arrêtés en avril 2012. Les travaux ont redémarré le 1er Août 2013. A la reprise, l'exécution des travaux a encore connu d'énormes difficultés et de nombreux arrêts ayant occasionné des retards importants sur le délai d'achèvement prévisionnel du chantier.

• Section Koro-frontière du Burkina: les travaux sont terminés et la réception provisoire a eu lieu le 13 mars 2015.

 

 Travaux de Construction et de bitumage du Tronçon Ouahigouya-Thiou-frontière du Mali de la route communautaire CU13

Les travaux lancés en 2012 ont accusé un retard ;à ce jour les taux d’exécution physique et financière sont respectivement de 63,42% et 87,27% pour un délai consommé de 93,33%.

Le retard est estimé à 6,9 mois.

 

 Projet de construction du pont sur le fleuve Niger à Farié

En rappel, les études ont été réalisées en 2012 grâce à l’appui de l’UEMOA. A la suite des études, la BAD a été sollicitée et a répondu favorablement pour le financement des travaux dont le coût total s’élevant à 31 090 000 000 de FCFA est reparti suivant le plan de financement dans le tableau 3.
Lescoûts liés à l’indemnisation des populations restent à mobiliser.

Le marché des travaux est dans le circuit d’approbation, Pour le contrôle, l’Administration est en attente de l’Avis de Non Objection de la BAD sur l’analyse des offres financières.

 

Tableau 3:Plan de financement de la construction du pont Farié en million de FCFA

Source de financement Emploi 2015 2016 2017 2018
BAD Travaux et Contrôle 8 110,00 8 000,00 8 000,00 6 890,00
GVT du NIGER Indemnisation   680,00    

 

 Projet de Renforcement des Moyens de Protection des Végétaux et des Denrées Stockées

Le Burkina et le Mali ont bénéficiés d’une prorogation des délais de décaissement pour achever les composantes du projet au 31 décembre 2015 pour un montant 388 640 420 FCFA pour le Mali et un montant de 514 000 000 FCFA pour le Burkina jusqu’à 2016.

 

 Réalisation de l'artère de transmission numérique en fibre optique sur l’axe Niamey-Tillabery-Ayorou-Frontière Mali.

Financé par EXIM-Bank China/CTICC suite à la réalisation des études par l’UIT et le CTICC. Les travaux sont en cours.

2.1.2Etudes en cours.

 

 Formulation d’un programme de sécurité alimentaire pour la RLG

Recommandée par la 45èmeSession Ordinaire du Conseil des Ministres, suite à la crise économique de 2007/2008, elle a fait l’objet d’une requête adressée au Bureau Sous Régional de la FAO en Afrique de l’Ouest.

La FAO s’est dite disposée à financer la requête à hauteur de 45 000 $ US par le biais des Fonds PCT et avec l’appui de son Service Spécialisé. Ce montant couvre les frais d’honoraires pour la formulation du programme, l’ALG prendra en charge les frais relatifs à la validation du document au cours d’un atelier.
Suite aux missions terrains dans les trois pays membres, les consultants ont élaboré et déposé le rapport provisoire du programme en décembre 2014. L’atelier régional de validation programmé en février 2015 a été reprogrammé au 05 octobre 2015, voire reporté en 2016 pour raison de calendrier et de trésorerie.

 

 L’étude de faisabilité d’un programme régional de préservation de terres de cultures et de récupération de terres dégradées en adaptation aux changements climatiques dans la RLG.

En rappel, l’étude de faisabilité est financée par la BOAD à hauteur de 196 000 000 FCFA. Le bureau d’étude BERD a été retenu suite à un appel d’offre en 2012.

En 2013, le Bureau BERD a produit le rapport Diagnostic, ce dernier a fait l’objet de validation au cours d’un atelier régional tenu les 27 et 28 août 2013.

Par la suite, le rapport du programme a été produit par le Bureau, un atelier de validation s’est tenu à Ouagadougou les 13 et 14 juillet 2015. La version définitive est disponible depuis le 16 septembre 2015.

Au total, 23 projets ont été retenus pour un cout global de 117 milliards de FCFA.

 

 l’étude de faisabilité d’un programme de promotion des énergies renouvelables dans la Région du Liptako-Gourma

Un accord de financement d’un montant plafonné à 420 000$ US a été signé avec la BADEA au mois de juillet 2014.

Ce programme est un des 4 programmes de la composante Energie du PPA 210-2015.

La Direction Générale de l’ALG attend l’avis de non objection de la banque pour procéder à la sélection définitive du bureau d’études.

 

Etude de faisabilité d’un programme régional de développement de la pêche et de l’aquaculture dans la région du Liptako Gourma