mercredi, mai 22, 2024
spot_img
AccueilActualitéPROJET PILOTE DE DEVELOPPEMENT DE COMITES MULTIPARTITES DE L’EVALUATION ET DE SUIVI...

PROJET PILOTE DE DEVELOPPEMENT DE COMITES MULTIPARTITES DE L’EVALUATION ET DE SUIVI DES RISQUES DANS LES ZONES DE PRODUCTION ARTISANALES DANS LES ETATS MEMBRES DU LIPTAKO-GOURMA.

Depuis le début de l’année 2016, Le Secrétariat Exécutif de l’ALG travaille avec l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) dans la promotion et la mise en œuvre des recommandations portées par son guide sur le devoir de diligence pour des chaines d’approvisionnement responsables en minerais.

Faisant suite à un atelier régional organisé à Ouagadougou en octobre 2017, le Secrétariat Exécutif avec le soutien et la participation de l’OCDE, a réalisé une étude en septembre 2018.  L’objectif général de l’étude était de promouvoir la responsabilité des acteurs économiques, la traçabilité et la transparence dans les chaînes d’approvisionnement en minerais d’or produits dans les États membres de l’ALG.

 

L’une des recommandations de cette étude était la mise en place de comités multipartites de l’évaluation des risques dans les zones de production artisanales.

Le vendredi 14 octobre 2022 s’est tenue dans la salle de conférence de l’Autorité de développement Intégré des Etats membres (ALG), la cérémonie de lancement du projet pilote développement de comites multipartites de l’évaluation et de suivi des risques dans les zones de production artisanales pour le Burkina Faso sous le parrainage du secrétaire Général du ministère des Mines et des Carrières du Burkina Faso et le leadership du secrétariat de l’ALG. Projet financé par le Gouvernement de la Suisse à travers l’OCDE.

Ont pris part à la cérémonie une délégation du secrétariat Exécutif de l’ALG conduite par Mme Hawa AW, Secrétaire Exécutive de l’ALG nouvellement en fonction, les représentants du Ministère des Mines et des Carrières du Burkina Faso, le Directeur général de l’Agence Nationale d’Encadrement des Exploitations Minières Artisanales et Semi-artisanales (ANEEMAS), les représentants des structures et acteurs intervenants dans le sous-secteur  avec la participation actives des délégations venues du Mali et du Niger.

 

Il faut rappeler qu’il y’a deux semaine, une table ronde fut organisée ici à Ouagadougou qui a permis d’identifier tous les acteurs intervenants dans le sous-secteur afin de promouvoir et de rendre pérenne l’initiative.

Ainsi, la cérémonie a permis de :

 

  •  Lancer officiellement les activités du projet ;
  •  Installer officiellement le comité d’évaluation et de suivi des risques dans les zones de production artisanale au Burkina Faso ;
  •  Renforcer les capacités des membres du comité.

D’autres activités similaires seront également organisées dans les prochaines semaines au Mali et au Niger.

L’ONG Alliance pour une Mine Responsable (ARM), est chargée de conduire les différentes activités.

Cette action permettra de contribuer à la formalisation de l’exploitation minière artisanale et faire profiter plus aux gouvernements et aux populations des Etats membres les avantages de nos ressources naturelles.

Ce projet contribuera également à la mise en place de robustes systèmes de contrôle des chaines d’approvisionnement afin que l’exploitation de nos ressources naturelles ne contribue pas au financement des groupes armées non étatiques.

 

 

ARTICLES SIMILAIRES

Articles récents

Appels d'offres récents